Evolution
stellaire

Accueil > Recherche

Recherche

Depuis les années ’80, notre groupe s’est trouvé sur le devant de la scène en ce qui concerne l’étude de l’évolution des étoiles massives.

Au milieu des années ’90, il a été procédé à l’inclusion de la rotation différentielle dans le code d’évolution stellaire de Genève, comprenant un traitement soigneux des instabilités rotationelles comme la circulation meridienne ou le cisaillement séculaire.

Ceci a amélioré l’accord entre modèles et observations dans beaucoup d’aspects, comme l’enrichissement des abondances observées en surface (voir Heger & Langer 2000, Meynet & Maeder 2000) ou le rapport supergéantes bleues sur supergéantes rouges à basse métallicité (voir Maeder & Meynet 2001).

Des grilles étendues de modèles stellaires ont été calculées et sont disponibles pour la communauté scientifique.

Le sujet principal de recherche dans notre groupe reste l’étude des effets de la rotation, explorés à présent dans divers domaines de l’évolution stellaire comme :



© 2007-2017 Sylvia Ekström | Dernière mise à jour: 17 octobre 2017
Site réalisé avec spip | Plan du site | Espace privé