• 6 Novembre : Neptune

A la fin du crépuscule, vers 19h locales, repérez la Lune. Munissez-vous d’une bonne paire de jumelles ou d’un petit instrument. Près du limbe Sud de notre satellite naturel, vous devriez voir apparaître un disque bleu inhabituel, la planète gazeuse Neptune. Située à près de 30 fois de la distance qui sépare la Terre du Soleil, Neptune a un diamètre de près de 4 fois celui de la Terre. Son périple à travers les constellations demeure discret et invisible à l’oeil nu.
La Lune constituera donc un excellent guide afin de nous permettre d’observer facilement la planète géante.
 

  •  11 Novembre : alignement de satellites galiléens

Avant que Jupiter ne se couche, profitez-en pour sortir une paire de jumelles. Les quatres satellites galiléens de Jupiter se donnent en spectacle à l’Est de la plus grande planète de notre Système Solaire.
Cerise sur le gâteau, ils se produiront dans l’ordre de leur éloignement à la planète géante : Io pour le plus proche qui arbore un volcanisme intense, Europe et son hypothétique océan souterrain en numéro deux, Ganymède et enfin Callisto.

  • Nuits des 16-17 et 18-19 Novembre : Léonides.

Les observateurs passionnés d’étoiles filantes attendent toujours avec impatience la mi-novembre. La constellation du Lion est alors le siège de l’entrée dans l’atmosphère de poussières se sublimant en produisant de splendides traînées lumineuses. Cette année, pas de pluie attendue. Les maxima sont toutefois prévus le 17 novembre à 2h30 locales ainsi que le 18 vers 21h40 (locales), correspondant aux passages de 1466 et 1932 respectivement de la comète Tempel-Tuttle à l’origine de l’essaim des Léonides. D’une période de 33 ans environ, il faudra attendre l’horizon 2030 pour espérer assister à une véritable "pluie" comme celle de 1999.

Toutefois, la constellation du Lion ne commencera à être bien placée dans le ciel que vers 4h du matin (locales)  environ. Inutile donc d’attendre trop longtemps au froid avant !

Suivez l’activité de l’essaim sur le lien suivant : http://www.imo.net/live/leonids2008

Et si la météo n’est pas de la partie, il vous sera toujours possible d’observer l’émission radio de la ré-entrée de ces poussières en direct en vous connectant au site http://radio.data.free.fr/main.php3 de Pierre Terrier.

 

  • 30 Novembre : trio crépusculaire

Vénus, Jupiter et un fin croissant lunaire dans un écrin à quelques degrés les uns des autres vers le Sud-Ouest. Tout ceci se produira avec la constellation du Sagittaire en arrière-plan dont vous pourrez aisément distinguer les étoiles les plus brillantes.

Bonnes observations !

Retour vers le ciel du mois

Les captures d’écran ont été réalisées avec Stellarium.